Soixante-et-une ruches, volées en mars 2014 à un apiculteur de Cergne, dans la Loire, ont été retrouvées en Bretagne, a-t-on appris jeudi auprès de son épouse. Le préjudice était estimé à 60.000 euros.

« Les gendarmes nous ont appelés hier après-midi pour dire qu'elles se trouvaient près de Rennes, chez un stagiaire que nous avions reçu en février », a expliqué Marie-Christine Nicollet en confirmant une information de France Bleu Loire.

« Nous sommes ravis. On va les voir dès qu'on aura l'autorisation du juge, normalement vendredi », a ajouté l'apicultrice qui possède avec son mari entre 350 et 400 ruches répartis sur plusieurs ruchers.

La médiatisation de l'affaire permet de retrouver le voleur. Le couple avait porté plainte à la gendarmerie de Thizy, dans le Rhône, le 14 mars dernier. Le vol de ces ruches, qui accueillent au total 25.000 abeilles, avait eu lieu de nuit entre le 12 et le 14 mars.

« La médiatisation du vol explique certainement le mail anonyme que nous avons reçu et qui disait que nos ruches se trouvaient chez ce stagiaire. Il a dit aux gendarmes qu'on les lui avait vendus », a ajouté Marie-Christine Nicollet, qui a dû en racheter une quinzaine pour les remplacer.

« On vit de la vente d'essaims, nous sommes aussi un centre de formation, nous formons plus de 100 apiculteurs par an. C'est dix ans de travail pour établir ces colonies qui nous ont été volées », avait expliqué en mars le mari, Bernard Nicollet.