« Nous n’avons pas trouvé de terrain d’accord définitif, mais nous avons été entendus », affirme Ludovic Francon, responsable de la section laitière des Jeunes Agriculteurs du Cantal.

La trentaine d’éleveurs venus manifester, à l’initiative du syndicalisme majoritaire, exige en effet une « revalorisation du prix du lait AOP Bleu d’Auvergne, pour le mettre au même niveau que le Cantal et la Fourme d’Ambert ».

Nouveau décret AOP Bleu d’Auvergne

Cette demande fait suite au « nouveau décret AOP Bleu d’Auvergne, acté il y a une dizaine de jours, précise Ludovic Francon. Les transformateurs s’étaient engagés à ce que la valorisation du lait rejoigne celle des autres AOP d’Auvergne dès la sortie du nouveau décret. Aujourd’hui,

aucune laiterie n’a annoncé clairement le prix du lait AOP Bleu d’Auvergne. Nous prévoyons d’autres rencontres avec les transformateurs d’ici à la fin de l’année ».

V.Gu.