FranceAgriMer et Arvalis livrent les premiers résultats partiels de l’enquête qu’ils ont menés sur la qualité technique du blé tendre au 19 août 2019. Les chiffres présentent les analyses de la qualité des récoltes sur actuellement 53 % du nombre final d’échantillons. Pour l’instant, les résultats obtenus pour blé tendre sont prometteurs, mais plus faibles que ceux de l’an dernier en ce qui concerne le taux de protéines. Il dépasse les 11,5 % pour 52 % du volume collecté, contre 84 % en 2018.

À l’échelle régionale, les teneurs « oscillent actuellement entre 10,5 et 11,5 % dans la moitié ouest du pays et entre 11,5 et 12,5 % dans la moitié est », a déclaré l’AGPB le 20 août lors de son bilan de la moisson. Le poids spécifique est au-dessus de 76 kg/hl pour près de 97 % du blé tendre, sur 68 % d’échantillons analysés. De bons résultats ont également été obtenus pour l’indice de chute de Hagberg qui dépasse 240 s sur l’ensemble des échantillons testés.

Les résultats officiels annoncés pour septembre.

Il faudra attendre le 11 septembre pour connaître les résultats définitifs de cette enquête qui seront présentés aux membres du conseil spécialisé des grandes cultures. Au 19 août, les analyses des taux de protéines étaient achevées pour les Pays de la Loire, la Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie, la Région Paca ainsi que la Bourgogne-Franche-Comté et le Grand Est.

Quant aux analyses des poids spécifiques, elles sont bien avancées en Normandie, Centre-Val-de-Loire et Auvergne-Rhône-Alpes. Elles n’ont cependant pas encore démarré pour la Bretagne et les Hauts-de-France.

M.B.