Les conditions météorologiques actuelles favorisent les prélèvements de terre à la tarière, destinés à la mesure des reliquats azotés.

Selon la profondeur du sol, les prises seront effectuées sur deux ou trois horizons de 20 cm. Pour chacun d'entre eux, une vingtaine de carottes seront recueillies, avant d'être mélangées dans un seau pour conserver 500 g. La terre doit être mise en sac et expédiée le jour même au laboratoire, accompagnée de la fiche de renseignements parcellaire. Sur celle-ci doivent figurer : la culture envisagée, son précédent, le traitement des résidus, le rendement objectif, la nature du sol, etc.

Rappelons que cette mesure de reliquats est désormais obligatoire, y compris dans les terres superficielles.