« 45,05 centimes pour produire un kilogramme de lait en Allemagne », selon le Büro für Agrarsoziologie (BAL) pour juillet 2016, annonce l’European Milk Board (EMB) dans un communiqué de presse diffusé le 17 octobre 2016.

Seulement 54 % des coûts couverts

En juillet, les producteurs allemands « se sont vus verser un prix de 24,40 centimes par kilo de lait. Cela correspond à un déficit de 20 centimes et signifie donc que les coûts ne sont couverts qu’à 54 % par le prix du lait », indique le communiqué. Pour ce qui est du reste de l’Europe, le prix du lait cru serait de 26,50 centimes/kg en Belgique, de 26,25 centimes aux Pays-Bas et de 30 centimes en France.

La réduction volontaire de collecte, « une lueur d’espoir »

L’écart coût de production – prix payé « est dû aux excédents sur le marché du lait », décrypte l’EMB.

« Depuis septembre de cette année, il existe pour la première fois un instrument capable de lutter contre la surproduction : la renonciation volontaire aux livraisons », se réjouit le syndicat.

« Cela montre bien que l’Union européenne a les moyens de prendre des mesures incitatives efficaces pour des réactions collectives du marché de la part des producteurs. C’est une lueur d’espoir. » Insistant sur la nécessité d’aller plus loin, l’EMB réclame de nouveau l’application d’un « instrument régulier de règlement de crise », à l’image de son programme de responsabilisation face au marché (PRM).

M.B.