Les tourteaux de tournesol et de colza, pris ensemble, ont été davantage demandés que le tourteau de soja au début de l'année, indique l'association des fabricants d'aliments pour animaux du Grand Ouest (Feedsim Avenir) dans le premier numéro de sa nouvelle revue trimestrielle, Nutri'Fil.

« Le premier constat pour le début de l'année 2014 est une diminution globale de la fabrication d'aliments dans le Grand Ouest d'environ 2 % pour janvier et février 2014 par rapport à la même période de l'année précédente (-3 % pour la Bretagne, -1 % pour les Pays de la Loire). Cette diminution est imputable à une chute de 6,5 % de la production d'aliments pour volailles et de 3,3 % de la production d'aliments pour porcins. En revanche, cette diminution est légèrement amoindrie par une augmentation de 8 % de la production d'aliments pour bovins. »

« Si on suit précisément les évolutions d'incorporation des matières premières, deux variations sont notables : la diminution de l'incorporation de céréales de près de 9 % et l'augmentation de l'incorporation de tourteaux de 3,6 %. La consommation de coproduits céréaliers, quant à elle, a tendance à augmenter depuis cette période pour presque atteindre les 100.000 tonnes incorporées en février 2014. »

« La demande cumulée estimée par Feedsim Avenir des usines du Grand Ouest en tourteaux de tournesol et de colza – 320.000 tonnes sur janvier-février 2014 – est bien supérieure à celle en tourteaux de soja, estimée à seulement 285.000 tonnes. »