D'après des statistiques encore provisoires, les fabrications d'aliments pourraient avoir atteint 21,46 millions de tonnes (Mt) en 2010, soit 0,9 % de plus qu'en 2009, selon les statistiques communiquées mercredi par le Syndicat national de l'industrie de l'alimentation animale et Coop de France nutrition animale.

La progression est la plus forte dans le secteur des vaches laitières (+4,1 %), et des ovins-caprins (+4,6 %).

En revanche, la production d'aliments chute de 2,5 % pour les porcs, de 2,6 % pour les lapins et de 2 % pour l'allaitement.

A.Du.