Les associations écologistes France Nature Environnement (FNE) et Eau et Rivières de Bretagne (ERB) ont formé un « recours gracieux » contre le décret relatif aux nitrates assouplissant, selon elles, les normes d'épandage des effluents d'élevage, ont-elles annoncé vendredi.

Dans un communiqué commun, les deux associations expliquent qu'elles ont formé jeudi « un recours gracieux contre le décret “'nitrates” du 10 octobre 2011 » qui, selon elles, « loin de résoudre le problème des algues vertes [...] risque même d'aggraver la pollution des eaux par les nitrates ».

La publication de ce décret au Journal officiel a suscité la colère des associations de défense de l'environnement et des élus écologistes, qui y ont vu une contradiction avec la volonté affichée du gouvernement de réduire les taux de nitrates dans les eaux et de lutter contre les algues vertes.

Selon Eau et Rivières de Bretagne, le décret permet théoriquement « d'augmenter de 20 % le plafond d'azote pouvant être épandu sur les exploitations ».

FNE et ERB, par ce recours gracieux, demandent donc « à la ministre de l'Ecologie et au ministre de l'Agriculture d'abroger ce décret ».

Lire également :