La Coordination rurale a adressé un courrier à Stéphane Le Foll le 15 septembre 2014 pour demander au ministre de l'Agriculture qu'il active la possibilité de verser « des avances allant jusqu'à 50 % pour les paiements directs et jusqu'à 75 % pour l'aide accordée au titre de développement rural », conformément à la réglementation européenne.

« La Commission des comptes de l'agriculture de la Nation, qui s'est réunie en juin, a confirmé la situation de crise de toutes les branches de notre agriculture. Les conditions climatiques et l'embargo russe ont aggravé cette situation dans de nombreux secteurs. Les trésoreries des exploitations sont pour beaucoup dans un état déplorable », justifie le syndicat.