L’annonce a été faite le 16 août 2019 par la ministre canadienne de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau : les éleveurs laitiers du pays bénéficieront d’une aide de 1,19 milliard d’euros, afin de leur permettre d’amortir les impacts de l’accord signé avec l’Union européenne (Ceta), ainsi que l’accord de partenariat transpacifique (PTP) signé avec dix pays de la région Asie-Pacifique.

Une aide versée sur huit ans

Environ 234 millions d’euros seront distribués aux producteurs laitiers d’ici à la fin de l’année, sous la forme de paiement direct, rapporte Radio-Canada. Le reste de la somme sera progressivement versé sur huit ans, selon des modalités à définir, a indiqué la ministre de l’agriculture.

Le Canada compte près de 10 700 producteurs laitiers. 48 % sont enregistrés au Québec.

Pour une ferme moyenne de 80 vaches laitières, la somme devrait ainsi atteindre environ 19 000 euros cette année, selon l’Union des producteurs agricoles de l’Estrie, une des régions administratives du Québec.

Les producteurs d’œufs et de volailles en discussion

Si le programme de compensation est désormais bouclé pour les éleveurs laitiers, les discussions se poursuivent désormais avec les producteurs d’œufs et de volailles.

« Afin que l’ensemble de la société canadienne puisse continuer à prospérer, c’est à contrecœur que nous avons dû céder des parts de marché à nos plus importants partenaires commerciaux », a reconnu la ministre de l’Agriculture. Selon le premier ministre Justin Trudeau, aucun nouvel accord commercial ne devra désormais se faire au détriment de l’industrie laitière.

Rosanne Aries