« Trop, c’est trop ! Nous ne pouvons plus attendre ! » Dans un communiqué du 16 février 2017, la Fnab (Fédération nationale d’agriculture biologique) s’alarme du retard de paiement des aides bio. « La totalité des aides à la conversion et à la reconnaissance des services environnementaux, ainsi que certaines mesures agroenvironnementales dues au titre des années 2015 et 2016, et sur lesquelles les agriculteurs bio comptaient, ne leur ont toujours pas été versées ! Soit 2 ans de retard ! » En cause : « une gouvernance d’État-Régions totalement défaillante », explique-t-elle.

Très en colère, la Fnab exige « le paiement immédiat des aides 2015 et 2016 » et « la prise en charge par l’État et les Régions des intérêts sur les prêts contractés par les paysans bio pour faire face aux retards ».

À son appel, des agriculteurs bio se mobilisent partout en France pour faire valoir ces revendications. En particulier à Poitiers, La Rochelle ou Niort, où des manifestations se sont tenues dans la journée de mercredi. C’était au tour de Caen ce jeudi 23 février 2017.