Selon la note aux opérateurs du jeudi 22 septembre 2011 de l'Unip (Union nationale interprofessionnelle des plantes riches en protéines), « compte tenu des surfaces emblavées en France cette année (284.000 ha d'après les derniers chiffres du SSP), le montant total des aides pour les pois, féverole et lupin récoltés en 2011 devrait être d'un peu plus de 190 €/ha, comparés aux 155,57 €/ha de l'année précédente (avant modulation qui était de 8 % en 2010) ».

Ce montant est versé en deux temps : tout d'abord, l'aide française, issue de l'enveloppe de 39 M€ affectée au soutien des protéagineux dans le cadre de l'article 68 du bilan de santé de la Pac, et qui devrait avoisiner 137 €/ha, puis l'aide communautaire fixée à 55,57 €/ha.

Pour la récolte de 2012 et jusqu'à la prochaine réforme de la Pac, il ne devrait plus rester que l'aide française. Les indications d'intentions de semis, faisant suite aux faibles rendements enregistrés en protéagineux cette année, laissent d'ores et déjà craindre une baisse des surfaces. A titre d'exemple, si celle-ci devait atteindre 15 % l'an prochain, soit 241.000 ha, le montant de l'aide pour 2012 serait alors proche de 160 €/ha.

_____

SSP : service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture.

F.M.