Lors de la huitième convention des agroéquipements qui s'est clôturée vendredi à Bruxelles, l'Axema et le Sedima ont présenté les tendances et les perspectives des marchés pour l'année 2012. Le niveau des carnets de commandes du premier semestre confirme un maintien de l'activité globale qui devrait se stabiliser à un niveau élevé.

En tracteurs, le marché devrait se stabiliser au niveau de 2011 avec une prévision de 38.000 immatriculations. Du côté des moissonneuses-batteuses, on estime que la campagne de 2011-12 pourrait se clôturer aux environs de 2.100 machines vendues. A la fin de février, le secteur enregistrait déjà une progression de 10,6 %. Les ventes d'ensileuses devraient pour leur part rester au même niveau, soit environs 300 unités.

Pour l'année 2012, le volume de commandes en matériel de travail du sol et de fertilisation devrait se situer à un niveau proche de celui de 2011 avec une légère hausse envisageable. Toutefois, les décisions politiques à venir et les aléas climatiques pourraient modifier la répartition des ventes entres chaque famille de matériel.

En matière de protection des cultures, les premiers mois de 2012 continuent sur le rythme soutenu de la fin de 2011. Toutefois, les dégâts occasionnés par les fortes gelées de février ont freiné les commandes. Dans ce secteur, la visibilité sur le carnet de commande ne dépasse pas trois mois actuellement.

Secteur de l'élevage

Dans le secteur de l'élevage, on note une conjoncture favorable dont bénéficient les matériels de traite. La prise de commande est soutenue pour le premier semestre de 2012 et devrait se maintenir ainsi toute l'année. Les presses et matériels de fenaison profitent aussi de ce climat favorable. La saison 2012 s'inscrit dans la continuité de 2011 qui a été marquée par une progression des ventes. Celle-ci varie de 5 à 15 % selon les régions et le type de production. Sur le plan des commandes, environs 2.000 faucheuses-conditionneuses, 4.000 presses à balles rondes et 450 presses à balles carrés devraient trouver preneur. Le matériel de fenaison progresse quant à lui de 5 à 10 %.

L'estimation des concessionnaires pour 2012, et en particulier pour le premier semestre, rejoint celle des industriels avec la prise en compte du marché de l'occasion et de l'après-vente. 86 % des distributeurs pensent que leur activité restera stable, voire augmentera cette année. Dans le secteur de l'élevage, 60 % attendent une stabilité et 25 % croient en une hausse.

S.C.