Greenpeace lance une plateforme européenne d’échange de bonnes pratiques en ligne, au service des agriculteurs. Objectif de « Farmers2Farmers » : mettre en relation des « agriculteurs écologiques » avec d’autres qui souhaiteraient changer de modèle, mais qui se poseraient encore des questions.

Un Erasmus fermier

« Dans beaucoup de pays, d’Europe de l’Est entre autres, très peu de structures ou d’outils existent pour permettre les échanges et la diffusion des connaissances entre agriculteurs, ou les accompagner dans leur démarche de changement », justifie l’ONG. Pour Suzanne Dalle, chargée de campagne pour l’agriculture chez Greenpeace France, « cet outil est avant tout celui des agriculteurs : ce sont leurs connaissances, leurs savoirs et leurs savoir-faire qui seront diffusés et partagés ».

En parallèle, Greenpeace organise et finance un programme d’échange – FarmErasmus – permettant aux agriculteurs volontaires de passer quelques jours dans une ferme d’accueil française, belge, grecque ou bulgare. En tout, six visites sont prévues d’ici à la fin de 2017. Date limite d’inscription : 3 novembre 2016.

Alain Cardinaux