Cap Agroeco, le « premier salon professionnel sur l’agroécologie », s’est tenu les 1er et 2 octobre à Saint-Bonnet-de-Mure (Rhône), dans la plaine céréalière de Lyon. Qualité des sols, pâturage tournant, agroforesterie, couverts végétaux, agriculture biologique et/ou de conservation… Les deux matinées étaient destinées à des conférences en salle, laissant la place à des ateliers et formations par petits groupes en plein champ l’après-midi.

Une parcelle de 10 ha a été mise à disposition par un agriculteur engagé dans le semis direct depuis 10 ans, permettant l’implantation d’une vitrine de 45 couverts d’interculture.

« Remise en route de la biologie pour un sol autofertile », « Les rôles de l’élevage en agriculture de conservation », « Enjeux et approche agroécologique de la gestion des vergers »… Les conférences étaient pluridisciplinaires. © H. Parisot/GFA

Organisé par le Centre de développement de l’agroécologie (CDA) en partenariat avec « Pour une agriculture du vivant », cette première édition a réuni 350 personnes. Une satisfaction pour les organisateurs, au vu de la période à cheval sur le Sommet de l’élevage. L’objectif est de réitérer le salon l’année prochaine, puis probablement tous les deux ans, en visant un public plus important.

H. Parisot