Selon le dernier rapport mensuel sur le commerce publié par la Commission européenne le 22 juillet 2019, les exportations européennes de produit agroalimentaire ont augmenté de 12,8 milliards d’euros entre mai 2018 et mais 2019.

La Chine et les États Unis ont augmenté leurs importations depuis l’Europe

Les plus fortes hausses ont été enregistrées en Chine (320 millions d’euros), aux États-Unis (307 millions d’euros), au Japon (165 millions d’euros) et au Canada (55 millions d’euros). Cependant, les exportations vers l’Iran, la Libye, et le Maroc ont fortement diminué de respectivement 29, 27 et 27 millions d’euros. Les importations en provenance d’Ukraine, de Chine, des États-Unis et d’Argentine ont fortement de manière significative.

Les exportations de porc croissent quand celles du sucre baissent

La viande de porc, les liqueurs et spiritueux, le vin et les aliments pour enfant représentent les plus grosses progressions d’exportation avec respectivement 156, 151, 137 et 108 millions d’euros d’augmentation. En revanche, celles de sucre de betterave et de canne à sucre (-42 millions d’euros), d’huiles végétales (à l’exclusion des huiles de palme et d’olive) (-27 millions d’euros), d’animaux vivants (- 23 millions d’euros) et d’acides gras (- 19 millions d’euros millions) chutent.

L’Europe achète moins de fruits aux pays tiers sauf ceux venant des tropiques

Parmi les importations, celles de tourteau de soja augmentent de 78 millions d’euros, celles des fèves de cacao de 76 millions d’euros et celles des fruits tropicaux de 76 millions d’euros. Par ailleurs, les achats d’autres fruits baissent de 157 millions d’euros et ceux du soja de 73 millions d’euros.

R.H.