Les nouveautés du jour
/
  • Ropa expose son système médaillé, dédié à la destruction des déchets retournant au champs sur les arracheuses de pommes de terre. Composé de deux pneumatiques gonflés à la mousse, le dispositif possède une sécurité à ressort et un différentiel de vitesse entre les deux roues.

  • Bomech propose une rampe pendillard à patins pour rééquiper les tonnes de petite capacité. Baptisée « Blue Tulip », elle est proposée en 7,5, 9 et 10,5 m de largeur de travail. Le constructeur assure pouvoir rééquiper les différentes machines du marché.

  • Ploeger introduit un andaineur à tapis automoteur. Il est motorisé par un bloc 6 cylindres FPT de 250 ch, couplé à une transmission hydrostatique. Les andaineurs sont fournis par Reiter et proposent une largeur de travail de 10 à 12 mètres. La cabine est d’origine Claas.

  • Hella lance un gyrophare de petite dimension. Celui-ci intègre des Leds sur une petite bande autour du boitier. Cette disposition permet d’avoir un bon signal visuel dans un boitier d’à peine 6 cm de haut, mieux intégré sur la cabine. Il est ainsi plus difficile de le casser.

  • FarmerTronic installe des capteurs dans le pique botte. Celui-ci analyse le taux d’humidité, le poids et la température à l’intérieure de la balle. L’information est envoyée sur une application mobile. Ceci permet d’assurer la traçabilité et de surveiller la qualité de la matière.

  • Toujours dans l’objectif de séduire les agriculteurs et de les encourager à adopter sa technologie sur leurs machines en seconde monte, Topcon lance un capteur d’analyse du lisier. L’effluent est ainsi analysé en continu pour connaitre son niveau de N, P, K et d’ammoniaque pour épandre des unités précises.

  • Trimble améliore son capteur d’adventices pour la pulvérisation d’herbicide ciblée. Ce dernier est plus léger, plus accessible et plus performant que la version précédente. Le constructeur annonce même pouvoir travailler jusqu’à 40 km/h en gardant un bon niveau de précision.

  • Le même constructeur fait aussi la part belle aux petites exploitations en proposant un nouvel ensemble de barre de guidage low-cost. La console GFX 350 reprend certaines caractéristiques de ses grandes soeurs. Accompagnée de l’antenne Nav 500, elle est ainsi accessible à partir de 3 000 €.

  • En collaboration avec la start-up Scheide One, le constructeur Grimme expose une arracheuse à patates douce semi-autonome. Elle est pilotée avec une télécommande, notamment pour les fourières, et est autonome dans les longueurs de la parcelle. L’opérateur peut alors prend place sur les plate-formes des tables de visite. Selon Grimme, la récolteuse repose sur une plate formes universelle munie de chenilles et motorisée avec un bloc thermique. Il est donc envisageable de l’adapter à d’autres récoltes de légumes.

  • Présenté pour la première fois sur un salon, le nouveau John Deere 8RX est équipé de 4 chenilles triangulaires . Il est proposé en quatre modèles du 8RX 310 au 8RX 410. Il arrive en complément des 8R à quatre roues et 8RT à deux chenilles qui viennent également d’être renouvelés.

  • Le constructeur breton lance la commercialisation de son nouveau joystick électronique e-Pilot s. Il est équipé d’une suspension électronique qui s’active sur commande et adoucit les mouvements. Plus petit et léger que le e-Pilot, sa base ne mesure que 4cm de côté et il est amovible.

  • L’entreprise britannique McConnell dévoile deux broyeurs forestiers télécommandés : les Robocut RC56 et RC75. L’espacement entre les chenilles est modifiable à l’aide d’un simple bouton. Le mouvement latéral d’une chenille peut s’effectuer indépendamment de l’autre pour mieux s’adapter aux topographies compliquées.

  • Le bras Scorpion de Greentec, récompensé par une médaille d’argent, offre une meilleure mobilité de la tête de coupe. En plus des mouvements de rotation, un mouvement de translation permet d’entretenir une haie sur plusieurs mètres sans avoir à déplacer le tracteur.

  • Un boitier connecté fait son apparition pour les mélangeuses tractées Siloking. Il se place dans la cabine du tracteur situé à l’avant. Ce boitier, qui pilote les différentes actions de la mélangeuse, peut également être dirigé par un smartphone, par exemple depuis une machine qui charge la mélangeuse.

  • Veenhuis présente de nouveaux enfouisseurs de lisier à doubles disques. Ces derniers sont placés en V, ce qui permet un meilleur enfouissement. D’après le constructeur néerlandais, la terre se referme mieux sur le lisier.

  • La nouvelle mélangeuse Solomix 2 2000L est pensée pour les petits élevages. La machine de 20 m3 de capacité a un tapis de distribution à l’avant du bol. Elle peut être utilisée avec un tracteur de 110 ch et sa hauteur de 2,76m la rend utilisable dans les bâtiments bas.