Moins de modèles mais plus de déclinaisons, John Deere vient de dévoiler ses nouveaux tracteurs 8R et leurs variantes 8RT et 8RX. Ces tracteurs, déjà aperçus massivement sur les réseaux sociaux, se dévoilent davantage. Derrière un nouveau design réalisé en coopération avec BMW Designworks, l’offre du constructeur se ressert. Elle comprend désormais cinq puissances différentes contre sept auparavant.

La gamme est répartie entre le 8R 280 et le 8R 410. Leur puissance nominale respective est inscrite sur leur capot. Elle part de 280 ch pour atteindre 410 ch. Avec le boost, leur puissance maximale oscille entre 336 à 458 ch. Ces tracteurs conservent toujours le moteur maison de 9 litres. Quelques évolutions sont à noter pour le bloc de refroidissement, qui a été avancé pour réduire son exposition à la chaleur.

John Deere propose toujours trois transmissions avec dans un premier temps les deux boîtes full powershift 16/5 et e23. La première est disponible sur les trois plus petits modèles et uniquement sur les versions à roues. La seconde est proposée sur l’intégralité de l’offre. La transmission à variation continue AutoPowr peut équiper les différentes versions du 8R jusqu’au 8R 370. Le plus gros modèle reste commercialisé uniquement avec la e23.

Une cabine retravaillée

La cabine a été revue à l’intérieur comme à l’extérieur, en commençant par son accès. En effet, le marchepieds est plus large et la poignée de porte a été placée plus bas. En cabine cette fois, le siège intègre, entre autres, le chauffage, une circulation d’air, ou encore une fonction massage. Il se règle pneumatiquement ou électriquement et conserve la suspension ActiveSeat II.

L’autre nouveauté, c’est l’arrivée, en option, du joystick CommandPro sur tous les modèles pourvus de la transmission AutoPowr. La cabine comprend également un autoradio tactile avec compatibilité Apple CarPlay. À l’extérieur, l’éclairage a été revu. Toujours à 360°, il est entièrement à Led.

Du côté de l’autoguidage, le dispositif AutoTrac peut recevoir l’antenne StarFire 6000. Ces nouveaux tracteurs sont également munis du système AutoSetup, développé pour le téléchargement des données de la parcelle, des outils ou encore des travaux à réaliser.

Une déclinaison de plus

Outre le 8R à roues et son homologue à chenilles, le 8RT, le tractoriste américain propose une nouvelle déclinaison de son best-seller avec la version 8RX. La maternité de Waterloo accouche en effet d’un hybride des deux versions existantes : un tracteur qui repose sur quatre chenilles triangulaires, positionnées à la place des pneumatiques.

Les chenilles sont proposées de 41 à 76 cm de largeur. Comme pour le 8RT, toute la gamme, sauf le 8R 280 est déclinée ainsi. Contrairement aux modèles à roues, le 8RX ne bénéficie pas d’un pont avant suspendu ILS, mais d’un pont oscillant. Présenté uniquement aux États-Unis pour le moment, il faudra encore patienter quelques semaines pour voir sa version européenne venir se poser sur les moquettes d’Agritechnica.

La version à chenilles 8 RT. © John Deere
Le 8 se décline désormais en version RX à 4 chenilles. © John Deere