Les premières nouveautés dévoilées
/
  • Dans la série des inclassables, voici l’automoteur de la firme autrichienne Syn Trac. Ce véhicule à cabine centrale développe 420 ch et est équipé d’une transmission à variation continue.

  • Après les automoteurs de récolte, le groupe Ploeger s’attaque aux automoteurs d’épandage avec le AT. Présenté sur le salon en trois roues avec le AT 4103, un modèle à cinq roues est prévu avec le AT 5105.

  • Ventor, c’est le nom de la nouvelle automotrice à 4 rangs de chez Grimme. Déjà présentée à l’état de prototype, elle dévoile son design définitif sur le salon.

  • Holmer renouvelle sa gamme d’automoteurs d’épandage TeraVariant. Le Terra Variant 585 déjà aperçu, mais présenté pour la première fois sur le salon, est maintenant rejoint par un plus petit modèle, le 435.

  • Mitsubishi présente pour la première fois un tracteur chenillard. Cet engin de 140 ch est motorisé par un bloc Caterpillar C4 Acert conforme à la norme Tier 4 final. Les chenilles plates sont en caoutchouc. La direction se pilote au moyen de deux leviers. La longueur hors tout de l’engin est de 4,43 m.

  • New Holland complète sa gamme d’ensileuses avec la FR 920. L’engin est animé par un moteur V8 FPT qui délivre 911 ch. Ce moteur conforme à la norme Tier 4 final utilise un système de dépollution avec de l’AdBlue. Cette ensileuse peut être équipée du système d’analyse de la récolte par infrarouge.

  • Arbos se lance dans le pulvérisateur traîné avec le Blaster. Cet appareil possède une capacité de cuve de 4 000 litres et propose une largeur de rampe de 36 mètres. La structure de la rampe est en aluminium et l’essieu est suiveur. La pompe délivre 160 l/min.

  • Fliegl s’attaque à la logistique des chantiers d’épandage de lisier avec sa tonne de transfert Truck Line. La capacité de chargement et de 29 m³. L’idée avec ce système est de laisser la tonne à lisier dans les champs en permanence et d’effectuer les trajets entre la parcelle et l’exploitation avec la tonne de transfert. Cette dernière est montée sur une semi-remorque, ce qui accélère le débit du chantier.

  • New Holland propose maintenant une charrue à son catalogue. Il s’agit d’une charrue issue de la gamme Kongskilde rachetée l’an dernier. La PX présentée à Agritechnica possède six corps et un réglage hydraulique de la largeur de travail.

  • Biso présente une coupe de 12,3 mètres. Afin de limiter le poids de l’ensemble, une partie de la structure de la coupe est en aluminium.

  • Lemken lance une trémie frontale de 1 900 Litres. Deux versions sont disponibles : pressurisée pour les engrais ou non pressurisée pour des céréales. Cette cuve est portée ou sur roues d’appui. Un branchement électrique lui permet d’être compatible avec un séquençage de tracteur.

  • Le groupe de constructeurs à l’origine du développement de la console CCI 1200 continue ses innovations en présentant à Agritechnica un concept de monolevier tactile IsoBus. Compatible avec tous les outils Isobus des constructeurs partenaires, pour passer d’un outil à l’autre, il suffit simplement de changer le capot contenant des puces. L’opération est très simple, rapide et permet de se remettre en selle sans manipulation.

  • Monosem continue de rendre ses semoirs plus polyvalents, en facilitant toujours plus les changements d’écartement d’interrangs. Sur le semoir multislide, le châssis télescopique permet de changer l’interrang rapidement. Il suffit de changer la position de la butée sur une réglette pour chaque élément.

  • Avec l’arrivée du Row Control, Horsch propose une solution vraiment efficace pour limiter les pertes liées au jalonnage. Le système de retour en trémie de la graine des tuyaux fermés pour le jalonnage permet de laisser une pression identique dans la tête. Ainsi, il n’y a pas de pertes liées au jalonnage.