Même si les trois quarts des agriculteurs n'attendent pas un service lié à l'agriculture de précision de la part de leur distributeur, ils sont nettement plus intéressés que l'an dernier à la même époque (86% de «non»).

Cette tendance lourde ressort notamment à travers l'analyse par surfaces céréalières. En 2007, ceux qui exploitent 1-9 ha, 10-19 ha, 20-49 ha et plus de 50 ha de céréales sont respectivement 15, 22, 28 et 27% à souhaiter un tel service. En avril 2006, ils étaient 8, 11, 17 et 21%.

L'Ouest (24% de «oui») et le Nord (22%) sont les plus ouverts. Ainsi que les 45-54 ans (27%), les plus jeunes (25%) et les plus de 150 ha (30%). C'est en polyculture-élevage que l'on rencontre le plus d'intéressés (25%).

Les agriculteurs sont encore 85% à ne pas pratiquer l'agriculture de précision. Quasiment autant que l'an dernier. Le Centre est le plus tourné vers cette technique, avec 20% de «pratiquants». Tout comme on retrouve cet engouement chez les moins de 35 ans (19% à la mettre en oeuvre), les plus de 150 ha (20%), les exploitations à dominante grandes cultures (19%) et les plus de 50 ha de céréales (23%). Ceux qui pratiquent l'agriculture de précision le font depuis plus de deux ans (12%).

H.L.