Un groupe d'experts pilotés par l'Inra a réfléchi à la mise en place d'un suivi des adventices. Il a conclu que l'épidémiosurveillance des adventices pouvait être utile à une rationalisation des moyens de lutte.

Le groupe estime notamment que cette problématique devra apparaître clairement dans les bulletins de santé du végétal (BSV).

Une enquête a ainsi démontrée l'intérêt des lecteurs des BSV à ce sujet : sur les 751 personnes ayant répondu, 81 % expriment la volonté de voir les adventices davantage abordées dans les BSV.

La majorité des répondants recherchent de l'information pour à la fois améliorer leur stratégie de lutte contre les adventices sur le long terme et adapter des traitements ou des conseils en cours de campagne.

D'autres outils complémentaires sont également attendus, notamment des fiches sur la reconnaissance des adventices ou sur les méthodes de lutte alternatives aux traitements chimiques.