A eux seuls, les trente producteurs de muguet de Loire-Atlantique fournissent 40 des 50 millions de brins qui sont échangés en France le 1er mai.

Cette année, la météo des dernières semaines a joué contre eux en retardant la pousse. Mais les équipes ont travaillé jusqu'aux dernières heures pour assurer leur expédition. Et l'avantage de leur floraison tardive est que les brins de muguet devraient cette année durer un peu plus longtemps...

M.G.