Dans les élevages, les effets des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus se font sentir. Les recommandations de la direction générale de l’alimentation auprès des vétérinaires placent « la surveillance sanitaire nationale, le bien-être animal et le commerce agroalimentaire » comme prioritaires. Les actes « différables », à l’image des bilans sanitaires, devront ê...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !