Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Innov-AgriVent d’optimisme dans les allées

réservé aux abonnés

 - -->
Premier salon agricole d’envergure depuis Agritechnica en 2019, Innov-Agri 2021 a accueilli des visiteurs et exposants heureux de © Cédric FAIMALI/GFA

Premier salon agricole d’envergure depuis le début de la pandémie, Innov-Agri a tenu toutes ses promesses. Agriculteurs et entrepreneurs ont découvert une nouvelle configuration, avec un parcours plus court mais toujours autant de nouveautés
au rendez-vous, et la pulvérisation en vedette.

«Ça fait du bien de revenir sur un salon, surtout aux champs » : cette phrase, les visiteurs de l’édition 2021 d’Innov-Agri, qui s’est tenu dans le Loiret du 7 au 9 septembre, l’ont entendue maintes fois sur les différents stands. La surface, plus petite qu’à l’accoutumée, n’en était pas moins dépourvue de matériels. Tous les grands noms du machinisme se sont ainsi donné rendez-vous. La démonstration, qui est le cœur même de l’événement, était toujours de la partie.

Les pulvés à l’épreuve

On vient à Innov-Agri pour voir du matériel mais aussi pour faire évoluer ses pratiques et se former. Pour cette édition, les villages thématiques ont fait le plein, en particulier ceux consacrés à la pulvérisation et à la réduction des IFT. Le stand du Contrat de solutions, qui n’avait pas attiré grand monde lors de la précédente édition, n’a pas désempli. Les dispositifs de transfert sans contact du produit depuis le bidon vers le pulvérisateur ont particulièrement intéressé les agriculteurs. De l’autre côté de l’allée, le parcours d’obstacles a mis en évidence l’efficacité des suspensions de rampe et d’essieux des pulvérisateurs traînés. Une démonstration fréquente en Allemagne mais une première sur un salon français.

Succès pour les robots

La robotique agricole, on en parle depuis plusieurs années mais les applications concrètes ont tardé à venir. Sur Innov-Agri, trois robots ont travaillé en conditions réelles. Le FarmDroid a fait la démonstration de son habileté à désherber­ sur le rang et en inter-rang. Mais la grande nouveauté était la présence de deux robots capables de fournir une autre prestation que du binage. La plateforme Robotti a ainsi évolué avec un semoir, tandis que le tracteur AgXeed a travaillé sans relâche avec un déchaumeur porté.

Les habitués d’Innov-Agri auront remarqué que la course au gigantisme sur les stands a été freinée par la crise sanitaire. Les matériels de 15 mètres de large sont toujours présents mais ils sont désormais accompagnés de leurs petits frères de 3 mètres. Et surtout, personne n’a fait venir de matériel XXL des États-Unis ou d’Ukraine pour faire le buzz. Il faut peut-être y voir une volonté de revenir à des présentations plus proches du marché dans les salons du « monde d’après ».

Paul Denis et Corinne Le Gall

Les visiteurs se sont rués vers les tracteurs dévoilés quelques jours avant le salon afin d’être les premiers à en prendre le volant. © c.legall
Les démonstrations de travail © Cédric FAIMALI /GFA
Le village du Contrat de solutions a fait le plein, notamment avec sa démonstration de transfert sans contact, qui supprime © c.legall
Un salon est toujours l’occasion d’afficher les rachats. Ici, Suire sur le stand de son nouvel actionnaire, Ferrand. © c.legall
Innov-Agri a accueilli de nouveaux venus sur le marché français, comme le pulvérisateur danois haut de gamme Danfoil. © c.legall
Chez les tractoristes, © P. Peeters
Exel se relance avec France pulvé

La pulvérisation est l’ADN d’Exel industries. Comme il l’a fait avec son activité betteravière, le groupe français unifie aujourd’hui la gestion de ses marques françaises de pulvérisateurs au sein de l’organisation France Pulvé. Les marques Berthoud, Tecnoma, Evrard, Matrot, Nicolas et CMC seront donc maintenues mais leur direction sera commune. « Il n’est plus question de se battre entre marques pour vendre un appareil au même agriculteur », martèle la direction d’Exel, consciente des faiblesses du groupe et de la baisse régulière de sa part de marché en France. Les points différenciant de chaque marque seront renforcés et elles se concentreront sur leur marché cible : surface à haut IFT pour Evrard, cœur de gamme pour Berthoud, prix offensif pour Tecnoma. Agrifac et Hardi, les deux marques étrangères du groupe, seront exclusivement distribuées dans l’Hexagone par France Pulvé.

Le groupe Exel Industries a dévoilé France Pulvé sur Innov-Agri. © c.legall
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !