C’est le montant des pertes économiques du secteur avicole dues à la crise du Covid-19, selon la Confédération française de l’aviculture. « La situation de bon nombre d’aviculteurs est très préoccupante, en particulier dans les filières du pigeon, du canard à rôtir, du canard gras, de la caille, de la pintade, du gibier ou du poulet de Bresse », a alerté...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !