Les ministères de l’Agriculture et de l’Économie l’ont annoncé le 15 octobre : un décret devrait bientôt rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine de toutes les viandes dans la restauration hors domicile (restaurants, cantines…).

« Si l’information est d’ores et déjà délivrée aux consommateurs dans les grandes surfaces et les boucheries, seule celle sur l’origine de la viande bovine est obligatoire dans la restauration hors foyer », précisent les ministères. Le projet de décret compte ainsi étendre la réglementation existante aux « viandes porcines, ovines et de volaille ».

Il sera soumis à une concertation avec les filières agricoles concernées, les professionnels de la restauration et les associations de consommateurs, et pourrait entrer en vigueur le 1er avril 2020.

Lors de l’assemblée générale de la Confédération française de l’aviculture (CFA) le 16 octobre (lire aussi p.21), Jean-Michel Schaeffer, son président, estimait « déplorable que les œufs et les ovoproduits, la viande de lapin ou le foie gras ne puissent pas être intégrés [au décret]. Ces produits ne font pas partie du règlement de base européen sur l’information au consommateur. Ce sujet doit être rouvert à Bruxelles. »

Vincent Guyot