Alors que les Français s’apprêtent à élire de nouveaux représentants au Parlement européen, les syndicats agricoles et Coop de France ont publié leurs revendications pour le projet agricole européen.

Si le maintien du budget de la Pac fait l’unanimité, chacun affiche ses priorités. La FNSEA et Jeunes Agriculteurs revendiquent « plus et mieux d’Europe » et rappellent leur « attachement à une Pac réellement commune ». Comme Coop de France, ils réclament une harmonisation des politiques sociales, fiscales, sanitaires et environnementales. Jeunes Agriculteurs insiste sur la nécessité de mettre en place une politique européenne d’installation afin d’accompagner le renouvellement des générations.

La Coordination rurale, quant à elle, réclame « une Europe qui protège » les marchés et les agriculteurs ainsi que l’arrêt « des importations de produits qui ne répondent pas à nos standards de production ». Pour la Confédération paysanne, la Pac doit encourager « la relocalisation de la production » et la « transition vers une agriculture paysanne » en renforçant le budget du second pilier. Le syndicat demande l’arrêt des négociations de tous les accords de libre-échange.

Une chose est sûre, l’enjeu est grand pour l’agriculture car les futurs eurodéputés auront la mission de construire la Pac de l’après 2020.

Marie Salset