Après un an de discussions, les actionnaires d’Euralis semences et de Caussade ont officialisé le rapprochement de leurs entreprises. Objectif : maintenir une taille critique dans un marché très concurrentiel. La nouvelle entité, qui verra le jour le 1er septembre 2020, devrait intégrer le top 10 des semenciers mondiaux en grandes cultures, avec un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !