Les petites et moyennes entreprises (PME) de l’agroalimentaire estiment ne pas avoir été prises en compte dans la loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs votée par les députés, le 24 juin. La Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef) le dénonce dans un communiqué du 29 juin, et demande aux sénateurs de corriger le tir.