Le ministère de l’Agriculture a annoncé, le 30 mars, que soixante-cinq dossiers de projets alimentaires territoriaux (PAT) ont été retenus dans un appel à projet lancé en décembre. Le montant global de subventions, qui s’élève à 5,3 millions d’euros, est en partie financé par le plan France relance. Une nouvelle tranche qui porte à 80 % le nombre de départements comptant au moins un PAT.