Le Parti populaire européen (plus grand groupe politique du Parlement européen), qui vient de publier sa position sur le futur de la Pac (1), ne veut pas d’une « réforme hâtive » : il souhaite prolonger la Pac actuelle jusqu’en 2024. Outre les incertitudes liées au Brexit et au budget communautaire en cours de négociation, les co-rapporteurs Michel Dantin (France) et Christian Schmidt (Allemagne), invoquent une «...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !