Marc Fesneau devient le nouveau ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et succède à Julien Denormandie. L’ancien président du groupe Modem à l’Assemblée nationale était, depuis 2018, ministre chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne. « J’entre dans ce ministère magnifique avec une grande émotion. Le monde agricole occupe depuis longtemps une place un peu à part dans ma vie, une forme de tropisme personnel et familial, un tropisme professionnel aussi », a-t-il confié lors de sa prise de fonction, le 20 mai.

Du pain sur la planche

Les syndicats agricoles, les chambres d’agriculture ainsi que la Coopération agricole ont accueilli favorablement sa nomination mais préviennent : le nouveau ministre est attendu sur nombre de chantiers comme la loi d’orientation et d’avenir agricole ou encore le stockage de l’eau.

« Ce quinquennat sera écologique ou ne sera pas », selon Amélie de Montchalin, qui succède à Barbara Pompili au ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Depuis 2020, elle était ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

M.S.