Les 27 pays de l’Union européenne ont accepté, ce 28 octobre de reporter pour la troisième fois la date butoir du Brexit. Les parlementaires britanniques ont désormais jusqu’au 31 janvier 2020 pour accepter les modalités de sortie du Royaume-Uni, définies dans l’accord négocié par leur Premier ministre, le 17 octobre dernier.

Afin de s’assurer une majorité au Parlement, Boris Johnson souhaite organiser des élections anticipées courant décembre.