« La filière bovine française peut désormais exporter au Japon de la viande sans limite d’âge, y compris des viandes hachées », annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué publié le 7 août 2020. En parallèle, les droits de douane imposés par le pays du Soleil-Levant pour l’importation de la viande bovine française et européenne « ont été significativement diminués », avec l’entrée en vigueur en février 2019 de l’accord commercial entre l’UE et le Japon.

L.P.