Le nouveau règlement sur la réutilisation de l’eau a été adopté par le Parlement européen le 13 mai dernier. Il avait été proposé en mai 2018 par la Commission européenne, afin d’ aider les agriculteurs à utiliser au mieux les eaux usées non potables pour, notamment, atténuer les pénuries d’eau, tout en protégeant l’environnement et les consommateurs. « Nos agriculteurs pourront compter sur des approvisionnements en eau plus prévisibles », salue Virginijus Sinkevicius, le commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche. « Ces nouvelles règles définissent des critères harmonisés sur la qualité minimale de l’eau pour la réutilisation en toute sécurité des eaux urbaines traitées dans l’irrigation agricole, explique-t-on à la Commission. En temps de crise, il est important d’assurer la résilience des chaînes d’approvisionnement alimentaire. »

Par ailleurs, concernant la crise sanitaire du Covid-19 en France, le Comité national de l’eau a dressé « un bilan très satisfaisant » du fonctionnement du secteur, selon Emmanuelle Wargon. La secrétaire d’État à la Transition écologique rappelle le renforcement des « normes restrictives » sur l’usage agricole des boues résiduelles de l’assainissement, car « on sait qu’il y a des traces de virus dans les eaux usées ».

Justine Papin