Le décret de constitution du Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants) vient d’être modifié pour permettre l’intégration au conseil d’administration de représentants supplémentaires des utilisateurs. C’est ce qu’a annoncé l’interprofession le 4 août, se félicitant de pouvoir accueillir, dès le 24 septembre (prochain conseil d’administration), la Confédération paysanne, la Coordination rurale, et les Jeunes agriculteurs.

C.F. et H.P.