Des élèves d’Agrosup Dijon se mobilisent pour une prise en compte du mal-être des agriculteurs dans leur cursus scolaire. « On n’aborde pas le thème du suicide. En deux ans, je n’en ai pas entendu parler à Agrosup », a expliqué Ophélie Pierçon (au micro sur la photo), lors d’un débat organisé à Dijon, le 23 janvier. À cette occasion, cinq étudiants ont présenté les résultats d’une enquête menée auprès d’organismes agricoles et destinés à aider les élèves à réagir face aux situations de détresse.