Dans une annexe au projet de loi de finances pour 2020, le Haut conseil des biotechnologies (HCB) est évoqué comme une « institution qui a vocation à être supprimée » du fait de l’impossibilité de maintenir l’activité. La Confédération paysanne et des ONG environnementalistes (qui avaient démissionné du HCB en 2016) appellent le gouvernement à nommer un nouveau HCB « qui soit en état de fonctionner et de rendre des avis sur toutes les nouvelles techniques de modification du génome. »