À la suite des récentes représailles de Lactalis, le médiateur des relations commerciales recommande que les nouveaux contrats entre éleveur et laiterie « prévoient une clause de résiliation amiable protégeant mieux les intérêts du producteur ». Il conseille que la clause soit systématique, avec des « durées de préavis opposables à chaque partie, fixées en considération des conséquences nécessairement différentes que la résiliation a sur chacune d’entre elles ».