Des équipes de chercheurs ont mis en place des outils pour apprécier la capacité d’un territoire à produire une quantité et une qualité de nourriture suffisantes. Ces données peuvent être consultées librement à travers un baromètre, présenté le 8 avril par le Conseil national de la résilience alimentaire (CNRA). L’association se base en partie sur l’outil de calcul (Crater), développé par le réseau Les Greniers d’abondance, qui permet de connaître le niveau de résilience alimentaire de sa commune.