L214 s’agace et monte d’un cran. Avec le soutien de la Ligue des droits de l’homme, l’association a déposé, le 31 juillet, une requête en référé-liberté auprès du tribunal administratif de Paris. Son but : dissoudre la cellule Demeter, qui vise à lutter contre les intrusions et les agressions sur les exploitations agricoles. L214 estime que la cellule et la convention dont elle est issue portent «...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
98%

Vous avez parcouru 98% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !