L’ONG Greenpeace a saisi le Conseil d’État le 24 juillet 2019. Elle réclame l’annulation de la procédure « simplifiée » de demande d’autorisation d’exploiter des installations classées, expérimentée en Bretagne et dans les Hauts-de-France durant trois ans. Greenpeace estime que cela « affaiblit la protection de l’environnement ». Alors que les algues vertes sont de retour sur les plages bretonnes, l’ONG « appelle à interdire toute nouvelle ferme-usine » et souhaite un renforcement des procédures pour les installations classées.