Le 7 février, 38 organisations européennes ont lancé une campagne de recrutement de signataires pour demander à la Commission d’interdire le glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides, et de fixer des objectifs obligatoires à l’échelle de l’UE en ce qui concerne la réduction de l’utilisation des pesticides. La Commission aura trois mois pour réagir à la sollicitation des citoyens, s’ils sont un million à soutenir l’initiative d’ici un an.