Interfel regrette que son secteur ne soit pas concerné par le nouveau dispositif des appels d’offres publics, notamment pour la restauration scolaire. « Cette décision exclut, une nouvelle fois, les fruits et légumes frais qui représentent pourtant un enjeu central pour l’approvisionnement local et la santé publique », juge l’interprofession.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !