Alors que la pandémie a forcé plusieurs grands abattoirs américains à fermer temporairement, les ventes de fausse viande se sont envolées aux États-Unis de 265 % ces huit dernières semaines, par rapport à l’année précédente, selon le cabinet Nielsen. Les Américains sont cependant loin d’être conquis : seulement 3,6 % des ménages achètent des produits du leader Beyond Meat.