le 11 mars, l’Association des agriculteurs mé­thaniseurs de France (AAMF) a annoncé l’ouverture de 100 stations-service sur des fermes françaises d’ici à 2024. Elle l’a fait savoir à l’occasion d’une conférence de presse commune avec l’Association française du gaz (AFG) et l’Association française du gaz naturel pour véhicules (AFGNV). Ces stations seraient avant tout destinées à des flottes captives. Les professionnels du transport routier de marchandises et de voyageurs sont particulièrement ciblés.

Décarbonation et compétitivité

Ce développement devrait aider la décarbonation du se­c­teur des transports. Les trois associations ont d’ailleurs demandé une prise en compte par la réglementation de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre sur le cycle de vie des véhicules. Le biogaz présente en outre l’intérêt d’être produit localement tout en étant économiquement compétitif avec les carburants conventionnels.

« Nous avons décidé de montrer l’exemple », expose Jean-François Delaitre, président de l’AAMF. Côté utilisation sur la ferme, l’AAMF annonce la mise à l’essai sur plusieurs exploitations du tracteur T6 Methane Power de New Holland.

Gildas Baron