C’est le nombre de contrôles prévu par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sur la mise en application des dispositifs de loi agriculture et alimentation. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, a annoncé au Sénat le 4 avril que 1 300 contrôles avaient déjà été réalisés contre « la guerre des prix ».