Martine Leguille-Balloy, députée vendéenne de La République en Marche, a profité des « Rencontres du droit rural » du 10 avril pour annoncer que, le soir même, la cessibilité des contrats laitiers allait être proposée à l’Assemblée nationale. Un amendement au projet de loi issu des États généraux de l’alimentation devait être présenté pour supprimer l’interdiction de cession à titre onéreux mis en place pendant sept années par la loi Sapin II du 9 décembre 2016.