Les organisations de producteurs France Milk Board (FMB) Grand Ouest et Normandie ont signé un contrat-cadre avec Lactalis le 3 mars. L‘ajustement des volumes livrés en fonction de la conjoncture a été entériné. Une formule du prix du lait basée sur le mix-produit a été retenue. Sur les 50 % de volumes destinés au marché intérieur, les discussions doivent néanmoins se poursuivre. « Les coûts de production sont pris en compte à 50 %. Nous souhaitons une part plus importante », affirme Emmanuel Binois, président de FMB.