La Confédération paysanne a proposé au ministre de l’Agriculture, le 2 novembre, de taxer les bénéfices générés par les grandes et moyennes surfaces durant les confinements mis en place à cause de l’épidémie de Covid-19. Cet impôt servirait à indemniser les « perdants  », dont les productions sont tournées « vers des produits festifs et saisonniers  », selon le syndicat.